Nos Âmes Plurielles

Titre : Nos Âmes Plurielles

Autrice : Samantha Bailly

Éditions : Rageot

Prix : 13,90e

Genres : Contemporain, Amitiés, Evolution

Synopsis : Sonia est la plume, Lou le crayon

Ensemble, elles tiennent un blog BD.

Bac en poche, elles s’installent à Paris en coloc.

Mais leurs tempéraments sont opposés et les études les éloignent de leur passion.

Quel nouveau projet pourrait sauver leur amitié ?

Jusqu’où leur vocation les portera-t-elle ?

Mon avis

Ce troisième tome, je l’avais attendu avec impatience comme avec regret, puisqu’on s’accordera tous pour dire que finir une trilogie n’est jamais chose joyeuse. Pourtant, même si quitter Lou et Sonia me chagrine, je suis ravie de cette conclusion !

Nos deux personnages, dont nous suivons les aventures créatives et personnelles depuis deux tomes, sont maintenant deux étudiantes parisiennes, qui découvrent la vie adulte. Ce tome illustre leur dernière étape vers cette autonomie et cette indépendance qu’elles cherchent depuis le lycée. Elles prennent leur envol, se découvrent d’une façon nouvelle et s’affirment.

Leur amitié prend un nouveau tournant, plus mature, tout comme leurs vies et leurs œuvres. Elles changent, à mesure que leur environnement évolue, que le temps passe. Cette évolution graduelle est bien illustrée par cette chronologie très « découpée », avec chaque mois deux nouveau chapitres du point de vues de chacune des filles. On mesure peut-être mieux leurs différents changements de points de vues grâce à ce rythme particulier, qui en plus de cela, donne un côté vraiment addictif à ce roman que j’ai lu d’une traite.

Une autre chose que j’ai particulièrement aimé à propos de ce dernier tome est bien sûr son cadre : Paris ! Pour nos deux provincial (Je vous avais dis que je m’identifiais beaucoup à ces deux héroïnes ?), c’est une découverte, qui s’accorde parfaitement avec cette nouvelle liberté qu’elles viennent d’acquérir. Et puis, Samantha Bailly nous plonge avec précision dans cette ville, avec des descriptions si détaillées de leur vie quotidienne que l’on s’y croirait vraiment !

Ce roman m’a fait ressentir beaucoup d’émotions, de tendresse vis à vis de Lou et Sonia, qui sont à un moment très important de leurs vies respectives et cherchent un équilibre malgré le tumulte de leurs quotidiens. Que ce soit les choix d’orientations, les relations amoureuses, amicales ou encore familiales, l’autrice restitue tout cela avec à mon sens beaucoup de justesse, ce qui en fait toute sa valeur. C’est un récit réellement touchant, qui m’a même tiré quelques larmes.

Même si la fin était convaincante, je pense que j’aurais peut-être aimé plus de densité, d’enjeux dans ce dernier volume, qui referme néanmoins très bien les intrigues développées par l’autrice au fil de sa trilogie. Ce roman referme une très belle histoire d’amitié, dans laquelle énormément d’ami.e.s pourront se retrouver je pense, du moins ce fut mon cas.

Pour conclure, c’est une trilogie que je recommande vraiment à tous les lecteur.rice.s qui apprécient un genre adolescent qui restitue cette période de la vie avec la grande justesse qui accompagne les romans de Samantha Bailly.

Mes extraits

« Les probabilités, elle en a croisé de nombreuses fois durant son parcours en S.

On peut toujours donner tort aux statistiques. »

« Hélas, je sais prétendre que tout va bien même quand tout en moi crie. »

« On parle sans cesse des ruptures amoureuses, mais on sous-estime le pouvoir dévastateur des ruptures amicales »

« Nier la tristesse ne l’éfface pas,

on peut l’enfouir aussi profondément que possible,

elle finira toujours par remonter »

« Tu sais, Lou,

la mort de quelqu’un,

au-delà du vide qu’elle laisse dans son sillage

bouleverse tout un équilibre »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *